• 0900000000
  • contact@academie-voyance.fr

Archive de l’étiquette Compatibilité amoureuse

Voyance pour séduire ?

Cependant, lorsque l’amour, la compréhension, le respect, la santé mentale et toutes ces qualités connexes prévalent, il est très facile et simple de parvenir à un accord, parce qu’alors vous recevez aussi de l’aide du plan spirituel qui classe et atténue les difficultés, ce qui rend les gens infectés par de bons sentiments, sans donner lieu aux différences qui découlent principalement du manque d’affection et d’amour entre pairs.

Au contraire, l’absence de ces valeurs fondamentales ne génère que rivalité, rejet, détachement, désillusion, manque de volonté, apathie. On arrive à un état de désaccord qui est discuté par tout, et la porte est laissée ouverte pour que les entités négatives du plan spirituel mettent le reste, implantent le drapeau de guerre, les uns contre les autres, créant parcelles, sectarisme, rumeurs, désunion en un mot. Et en attendant, le travail à faire, l’image sur le terrain, et les esprits de tous générant des désaccords et des découragements qui ne conduisent qu’à la disparition progressive du groupe.

Ne laissons pas cela se produire, travaillons pour notre réforme interne, il n’y en a pas d’autre. Nous le devons à nous-mêmes et au Maître. Pensons que nous échouons dans quelque chose lorsque les choses ne vont pas bien et qu’il y a des événements et des situations malheureux qui mènent à la confusion. Ce n’est pas la faute de la doctrine, c’est la responsabilité de chacun d’entre nous. Cessons d’être un spectacle pour la partie invisible qui joue avec nous, et propitions la vibration positive pour que les protecteurs et les esprits qui veulent nous aider puissent le faire.

La force d’un groupe doit être comprise une fois pour toutes qu’elle repose sur la force et le bon esprit qui préside aux relations de ses composantes. Elle n’est pas basée sur ce que nous savons du spiritisme, mais sur la solidité qu’ils ont acquise en tant que groupe, composante par composante, parce que parmi eux se trouvent l’amour fraternel, la solidarité, la compréhension mutuelle et une amitié authentique. Tous ces facteurs qui ne peuvent être atteints qu’en mettant en pratique la connaissance que la doctrine nous enseigne, réalisée individuellement, avec le travail interne et responsable de chacun, sont ceux qui font durer le groupe dans le temps, et que les objectifs réels assumés ne sont pas négligés.

En même temps, ce sont ces facteurs qui font que les autres sont atteints, parce que l’authenticité est transmise, une expérience est transmise qui ne peut pas être transmise par des livres ou des rencontres, elle est transmise d’une manière un à un, en laissant le cœur et en ayant de l’empathie avec les autres. Cela et aucun autre n’est la force d’un groupe, qui se transmet à travers les pores de la peau d’avoir déjà acquis certaines valeurs et ont été en mesure de pénétrer dans l’ensemble.

Tout cela et bien d’autres choses encore peuvent être acquises grâce au respect, à la tolérance et à la compréhension.

Voyance pour sauver mon couple ?

Que se passe-t-il lorsque tous les membres d’un groupe s’y rendent vers leur chemin : qu’il y a du respect et que l’opinion de chacun est prise en compte, et que chacun reçoit l’attention qu’il mérite, avec l’éducation et le traitement conformes à la morale chrétienne. Il arrive que tout se passe beaucoup mieux, il n’y a pas d’affrontements parce qu’il n’y a pas de rivalité. Il n’y a pas de bagarres, car les problèmes et les décisions sont discutés dans le cadre d’un dialogue constructif, dans une perspective globale, sans que personne ne prétende avoir raison. Il n’y a pas de malentendu, car les points de vue exprimés sont raisonnés, plaçant la compréhension et le respect des personnes au-dessus des autres questions. Il n’y a pas de colère, parce qu’il y a de l’affection.

Que nous arrive-t-il lorsque nous sommes traités avec tant d’estime et de considération ? Que nous venions, que nous nous sentions aimés, respectés, que notre estime de soi grandisse, qu’un état de bonheur et d’harmonie nous saisisse, que par la loi naturelle nous nous sentions obligés de la rembourser de la même manière, c’est l’important : l’amour et l’affection nous donnent assez de force et de motivation pour sentir l’obligation de la rembourser au même groupe et à la société dans son ensemble.

Quand nous sommes maltraités, c’est le contraire qui se produit, nous ressentons un sentiment de mépris, de grief, de désir de jeter l’éponge, et parfois un sentiment de ressentiment ou de mauvaise volonté est généré en nous, qui nous conduit à la stagnation spirituelle et à devenir un obstacle pour le groupe, un obstacle au lieu d’être une aide.

Bref, c’est un exercice de coexistence pacifique, démocratique, harmonieuse, et surtout, nous essayons tous de nous maîtriser, en évitant que le personnalisme, la vanité ou l’amour-propre nous conduisent à des actions, des pensées et des sentiments qui engendrent la discorde, une mauvaise ambiance et, pire encore, des dissensions en groupes par des questions minimales et sans transcendance.

Comprendre, c’est trouver une justification… C’est ce dont nous avons souvent besoin, « nous mettre à la place des autres » pour comprendre pourquoi une personne travaille d’une certaine manière, et a ses opinions sur quelque chose. C’est alors, à partir de cette compréhension, que nous pouvons faire appel au bon sens, à la sensibilité, et essayer de parvenir à un accord mutuel, par l’amour et la compréhension. Sans un tel amour, dans la plupart des cas, il est très difficile de converger et de mener à bien les critères.